juillet 15, 2024
faire un bilan de compétence

Faire un bilan de compétences pour préparer sa reconversion : une étape clé vers une nouvelle vie professionnelle

Le monde du travail évolue sans cesse et nombreux sont les salariés qui souhaitent embrasser une nouvelle carrière. Pour bien la préparer, il est essentiel d’établir un bilan de compétences afin de connaître ses atouts et axes d’amélioration. Dans cet article, découvrez comment faire un bilan de compétences pour préparer sa reconversion et donner un nouvel élan à votre parcours professionnel.

Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ?

Un bilan de compétences est une démarche structurée visant à analyser le parcours professionnel d’une personne, à identifier ses compétences et aptitudes, et à définir un projet professionnel réaliste. Il est réalisé par un prestataire extérieur, souvent un organisme spécialisé ou un consultant en ressources humaines. Le bilan de compétences peut être demandé par le salarié lui-même ou proposé par son employeur dans le cadre d’une restructuration ou d’une mobilité interne.

Pourquoi faire un bilan de compétences avant une reconversion professionnelle ?

Changer de métier n’est pas une décision anodine et il est primordial de bien se préparer pour réussir cette transition. Un bilan de compétences permet ainsi de :

  • Prendre conscience de ses atouts et faiblesses en termes de compétences et d’aptitudes ;
  • Mieux connaître ses aspirations professionnelles et ses motivations ;
  • Déterminer un projet professionnel en adéquation avec sa personnalité, son parcours et le marché du travail ;
  • Se fixer des objectifs concrets pour atteindre ce projet ;
  • Élaborer un plan d’action pour réussir sa reconversion professionnelle.

Comment se déroule un bilan de compétences ?

Un bilan de compétences s’articule généralement en trois phases :

  1. La phase préliminaire : elle permet au bénéficiaire de s’informer sur les modalités du bilan, de préciser ses attentes et d’établir un rapport de confiance avec le prestataire. Cette phase est aussi l’occasion de définir les objectifs du bilan.
  2. La phase d’investigation : durant cette étape, le bénéficiaire réalise différents tests et entretiens pour analyser son parcours professionnel, identifier ses compétences et aptitudes, et mieux connaître sa personnalité et ses valeurs. Le prestataire peut également recueillir des informations complémentaires auprès de l’entreprise ou de l’environnement professionnel.
  3. La phase de synthèse : à l’issue de la phase d’investigation, le prestataire rédige un document de synthèse reprenant les résultats du bilan, les projets professionnels envisagés et les moyens pour les mettre en œuvre. Ce document doit être remis au bénéficiaire qui en reste le seul propriétaire.

Quels sont les critères de réussite d’un bilan de compétences ?

Pour qu’un bilan de compétences soit efficace et permette de préparer au mieux sa reconversion, il est important de respecter certaines conditions :

  • Choisir un prestataire sérieux et expérimenté : l’organisme ou le consultant chargé du bilan doit être en mesure de proposer des outils fiables et adaptés, ainsi qu’une approche personnalisée. Il est souvent recommandé de se renseigner auprès des personnes de son réseau ayant déjà réalisé un bilan de compétences.
  • S’impliquer dans la démarche : le bénéficiaire doit être acteur de son bilan et s’investir pleinement dans les différentes phases. Cette implication est essentielle pour tirer pleinement parti des résultats obtenus.
  • Maintenir la confidentialité : le prestataire doit garantir une totale discrétion sur les informations recueillies lors du bilan, notamment vis-à-vis de l’employeur. Le bénéficiaire doit également veiller à ne pas divulguer d’informations sensibles.
  • Assurer un suivi post-bilan : une fois le bilan terminé, il est utile de maintenir le contact avec le prestataire pour échanger sur l’avancement de son projet professionnel et ajuster si nécessaire les actions mises en place.

Financement du bilan de compétences

Le coût d’un bilan de compétences varie en fonction du prestataire choisi et de la durée de la prestation. Plusieurs possibilités de financement existent, notamment le Compte Personnel de Formation (CPF), l’entreprise via un plan de développement des compétences ou encore un autofinancement par le bénéficiaire lui-même.

En conclusion, faire un bilan de compétences pour préparer sa reconversion est une étape essentielle pour mieux connaître ses atouts, définir un projet professionnel réaliste et mettre en place les actions nécessaires pour réussir cette transition. N’hésitez pas à vous rapprocher d’un organisme spécialisé ou d’un consultant en ressources humaines pour bénéficier d’un accompagnement sur-mesure.